Le look (de A à Z)

Comment faire une robe en un tournemain

21 septembre 2016

Trouver une jolie robe pas chère au détour d’une friperie, oui. Acheter la robe de ses rêves, encore mieux. Mais faire une robe, ça n’a pas de prix ! Et surtout, quoi que vous puissiez en penser mesdemoiselles, ça n’est rien de si compliqué. Vous n’avez jamais essayé ? Alors laissez-moi vous expliquer comment réaliser, en quelques étapes, la robe de votre choix. Quelques bons conseils bien placés et plus rien ne vous arrêtera. Tournez manège !

Au départ de tout : le tissu

Quand on veut faire une robe, il faut commencer par se demander quel style, quels motifs éventuels, quelle texture on souhaite porter. C’est pourquoi le choix du tissu est déterminant. Tous les types conviennent, toutefois je vous recommande – si c’est votre première fois – de partir sur de la fibre naturelle ou un mélange de coton. Les tissus en soie ou les tissus épais demandent, à mon humble avis, un minimum de pratique avant qu’on s’y essaie !

N’hésitez pas non plus à vous lancer dans le recyclage ! Je veux dire par là qu’une nappe, un tee-shirt, ou même un drap, pourraient tout à fait faire l’affaire. Cela vous évitera de dépenser de l’argent à la friperie tout en donnant une nouvelle vie à un objet dont vous n’aviez plus l’intention de vous servir. Et si vous rater votre première robe au moins, il n’y aura pas de regrets !

Dernière chose à ce propos, pour bien faire une robe, il faut d’abord laver le tissu, le sécher et le repasser, afin de faire partir les plis et les tâches mais aussi afin de rétrécir la matière avant de la travailler.

Le patron : point d’orge de votre apprentissage

Difficile à comprendre au départ, le patron est pourtant ce qui m’a permis de fabriquer une robe beaucoup plus facilement à force de pratique et de recommencements. Il est censé donner les mesures spécifiques et définir la forme de la robe avant que vous ne vous lanciez dans la découpe. Rassurez-vous, vous trouverez un peu partout sur Internet ou en magasin des patrons déjà prêts à l’emploi. Mais si vous vous sentez les épaules d’en fabriquer un vous-mêmes, grand bien vous fasse ! Il en existe plusieurs types :

    • Le patron industriel est un modèle préexistant sur lequel on va rajouter des valeurs indicatives pour la couture
    • Le patron modèle est un patron que l’on réalise à partir d’un modèle préexistant
    • Le patron de base est un patron que l’on réalise de A à Z avant de faire une robe

Enfin, la création !

Découpe

Une fois vos mesures prises, vous pouvez vous lancer concrètement dans la confection de votre habit. Commencez donc par découper le tissu. Posez-le à plat, déposez dessus votre patron, et découpez en laissant un centimètre de tissu supplémentaire sur les bords de couture. Il n’est pas rare que ce centimètre soit déjà inclus dans la mesure du patron, mais on ne sait jamais ! Enfin, n’oubliez pas de faire cet exercice de découpe à la fois pour l’avant, et pour le dos de la robe !

Couture

Pour faire une robe, rien de plus logique que la couture. Elle vous permettra de coller ensemble les différents morceaux qui composeront l’habit final. Commencez donc par coudre les côtés de la robe. Le tissu devra être placé à l’envers et les bords pliés sur un demi-centimètre de chaque côté. Aidez-vous d’un fer à repasser pour réaliser le pli ! Enfin, utilisez un point zigzag pour coudre ensemble le dos et l’avant de la robe. Cliquez ici si vous ne savez pas ce qu’est un point zigzag !

couture-faire-une-robe

Enfin, on ne peut pas faire une robe sans ajouter une encolure ni sans faire un ourlet ! Utilisez un point droit pour faire le col, ce qui empêchera ses bords de s’effilocher. L’ourlet sera réalisé par une technique similaire de pli sur un demi-centimètre avec fer à repasser et utilisation d’un point droit. À ce stade, vous pouvez considérer votre robe finie, mais l’ajout de dentelles, d’une fermeture éclair, de volants ou de perles n’est jamais à exclure. Tous les moyens sont bons pour s’amuser à faire une robe !

You Might Also Like